FAQ

1Qu’est-ce que l’OGF ?

L’Observatoire de la Gouvernance Forestière en République Démocratique du Congo, « OGF » en sigle, est une organisation non gouvernementale environnementale de droit congolais créée en septembre 2012 dans le but de pérenniser l’action de l’Observation Indépendante des forêts en RDC.

2Qu’est-ce que l’observation indépendante?

L’observation indépendante est un outil qui a été développé pour mener une action indépendante aux gouvernements en vue de crédibiliser son travail.

3En quoi consiste l’observation indépendante des forêts ?

L’observation indépendante est mécanisme en appui au gouvernement qui vise le suivi des activités d’exploitation forestière en vue de s’assurer que les populations riveraines de ces forêts en bénéficient conformément aux prescrits de la loi.

4Qu’est-ce que la gouvernance forestière ?

La gouvernance forestière revoie au mode de gestion appliqué  à différents niveaux par les divers acteurs (administration en charge des forêts, société civile nationale et internationale, secteur privé et populations) impliqués dans les activités d’exploitation forestière.

5L’OGF est une organisation nationale ou internationale ?

L’OGF est une organisation de la société civile nationale congolaise ayant le mandat de faire de l’observation indépendante des forêts sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

6Est-ce que l’OGF travaille avec les structures de la société civile environnementales de la RDC ?

Pour réaliser sa mission et avancer dans sa vision, l’OGF collabore avec différentes organisations  de la société civile environnementale de la RDC tant nationale que provinciale.

7Est-ce que l’OGF travaille en collaboration avec le gouvernement congolais ?

Dans sa méthodologie de travail et de par le mandat qui lui est conféré, OGF formule des recommandations qu’il adresse au gouvernement congolais via le Ministre en charge des forêts en vue de l’amélioration des pratiques et de la gouvernance du secteur.

8L’action de l’observation indépendante nécessite un suivi (monitoring) à plusieurs niveaux :
  1. Auprès des exploitants forestiers/ industriels et artisanaux pour observer leurs pratiques dans les opérations de gestion forestière au regard des prescrits de la législation forestière
  2.  Auprès des différentes administrations forestières, judiciaires et financières/ centrale et provinciale pour s’assurer de l’effectivité de la mise en application de la loi
  3. Auprès des autres acteurs de la société civile pour servir des relais auprès des communautés et de l’administration pour les questions qui vont au-delà de son mandat