Méthode d’approche et stratégie

  • Méthode d’approche

L’OGF a choisi d’utiliser l’Observation Indépendante comme méthode d’approche. 

L’observation indépendante (OI) est un outil qui a été pour mener une action indépendante aux gouvernements en vue de crédibiliser son travail.

L’observation indépendante des forêts  (OIF) est mécanisme répandu dans plusieurs pays du bassin du Congo venant en appui au gouvernement et qui vise le suivi des activités d’exploitation forestière en vue de s’assurer que les populations riveraines de ces forêts en bénéficient conformément aux prescrits de la loi. Celle-ci a aussi comme rôle de crédibiliser le contrôle forestier organisé par l’Etat.

La méthode d’approche utilisée par OGF est axée sur les éléments suivants :

  • L’analyse basée sur le droit (observation de la mise en application effective de la législation forestière et de ses mesures d’exécution);
  • Les missions de terrain : conjointes (équipe de l’OI et l’administration forestière) et/ ou indépendantes (équipe de l’OI seule);
  • Les recommandations à l’attention de l’administration forestière (faire des recommandations pertinentes à l’autorité de tutelle pour redresser les illégalités relevées) ;
  • Publications des notes thématiques sur la gouvernance forestière ;
  • Evaluation de la gouvernance forestière

Suivi

Faire le suivi de la mise en application de la législation forestière et la
gouvernance à travers l’observation indépendante

 

Diffuser

Diffuser l’information et formulation des recommandations sur les
Bonnes et les mauvaises pratiques d’exploitation forestière

Appuyer

Appuyer et accompagner les activités de mise en œuvre des Accords de Partenariat Volontaire et de la REDD+

Dévelloper

Développer et mettre en place des programmes de renforcement des
capacités dans les domaines précités

  • Stratégie

A l’issu des missions de terrain, l’équipe d‘OGF rédige des rapports à l’attention de l’autorité de tutelle (ministre ayant les forêts dans ses attributions au niveau national ou le gouverneur de province) mais qui devront être publiés après lecture par un comité ad hoc institué à cet effet. Outre l’administration forestière et l’équipe d’OGF la commission ad hoc appelé comité de lecture, est convoqué par l’autorité de tutelle et est ouvert aux bailleurs de fonds et à la société civile, pour raison de transparence.

Le comité de lecture fait des recommandations pertinentes au Ministre ayant les forêts dans ses attributions ou au gouverneur, selon le cas, en vue de faire respecter les lois et règlements en matière forestière, et ainsi assainir le secteur de l’exploitation forestière de la RDC.