+243 99 99 10 795 – +243 81 40 51 144|infos@ogfrdc.cd

Tshopo : Formation des observateurs indépendants à l’utilisation du FLEGT WATCH comme outil de surveillance des forêts.

/, Projet en cours/Tshopo : Formation des observateurs indépendants à l’utilisation du FLEGT WATCH comme outil de surveillance des forêts.

Tshopo : Formation des observateurs indépendants à l’utilisation du FLEGT WATCH comme outil de surveillance des forêts.

Tshopo : Formation des observateurs indépendants à l’utilisation du FLEGT WATCH comme outil de surveillance des forêts.https://depechesdelatshopo.com/2019/07/30/tshopo-formation-des-observateurs-independants-a-lutilisation-du-flegt-watch-comme-outil-de-surveillance-des-forets/

TSHOPO : FORMATION DES OBSERVATEURS INDEPENDANTS A L’UTILISATION DU FLEGT WATCH COMME OUTIL DE SURVEILLANCE DES FORETS.

L’Observatoire pour la Gouvernance Forestière, en sigle OGF dans le cadre des activités du projet Citizen Voice For Change : Observation Forestière (CV4C), projet financé par l’Union Européenne organise avec l’appui technique de VisioTerra une session de formation sur l’utilisation du logiciel FLEGT WATCH (à Kisangani, province de la Tshopo en République Démocratique du Congo) en vue de mieux surveiller la déforestation.

Débutés le lundi 29 juillet 2019, ces travaux d’environ une semaine concernent un groupe de 15 observateurs forestiers indépendants, constate le reporter de depechesdelatshopo.

Selon Serge Riazanoff, responsable de la société Visio Terra et professeur à l’Université Paris Est qui assure la formation, le logiciel FLEGT WATCH aide les pays à mieux gérer la traçabilité de la coupe des bois ainsi que l’aménagement forestier. Il a déjà fait ses preuves dans les pays ouest-africains notamment le Liberia, la côte d’Ivoire et le Ghana. Il en est de même pour le Congo Brazzaville, le Gabon, la république centrafricaine et actuellement en RDC dans la sous région d’Afrique centrale, a-t-il précisé.

Dans la province de la tshopo, les observateurs locaux sont formés pour œuvrer dans les zones à surveiller notamment les concessions forestières, les réserves de la biodiversité et toutes les aires cibles qu’on aimerait comprendre.
Il explique que lors du déplacement sur le terrain et à l’aide du GPS du Smartphone, la navigation est synchronisée avec le défilement des couches ou de la carte de base. Des photos, vidéos, enregistrements sonores ou de simples commentaires peuvent être saisis. Au retour de la mission, lorsque la connexion internet est rétablie, l’observateur peut envoyer les documents qu’il selectionne vers le serveur et les partage immédiatement avec sa communauté.

A noter que c’est Serge Bondo de l’OGF qui supervise la formation au nom de son organisation.
FROK
Les dépêches de la tshopo

By |2019-07-31T12:45:18+00:00juillet 31st, 2019|CV4C, Projet en cours|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment